Partagez | 
 

 rosario ☆ keep calm and eat nutella

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


Invité
Invité




MessageSujet: rosario ☆ keep calm and eat nutella   Sam 19 Avr - 6:32


   
Rosario Martinelli
when you look at me
Bonjourno bella ! Moi, c'est Rosario Martinelli, et attention à celui qui ose m'appeler Rosa, voilà un surnom que je déteste, car d'où tu as vu que je m'appelais Rosa ? J'ai actuellement vingt quatre ans, et ouais, le temps passe comme dirait l'autre. J'ai vu le jour, un certain 17/07/1989, à Burano, je suis donc italienne, d'ailleurs ça s'entend avec mon accent et ça se voit avec mon charme fou. Actuellement je suis un avocat encore en formation sur Venise et cela me convient - ou pas -. Je suis en plein cauchemar, autant dire fiancé depuis peu et je fais avec même si ce n'est pas facile tous les jours. D'ailleurs, je suis hétéro pour ceux que cela intéresse. Certaines personnes disent que je ressemble à Julian Schratter mais franchement je ne vois pas pourquoi... J'aime un peu le nutella et du coup je fais partie des les gauffres.
il a toujours raison, c'est un fait incontestable il ne déteste pas la voie qu'il a emprunté professionnellement, mais il n'est pas non plus extrêmement emballé se sentant parfois trop étouffé dans un milieu trop strict, sauf qu'il veut honorer la mémoire de son père en prenant le même chemin que lui il est né à Burano, mais il a vécu à Venise quasiment toute sa vie en venant par contre régulièrement sur l'île l'été ou pour de longs séjours dans l'année il vient d'une famille aisée et a une jeune sœur, sauf qu'il y a quelques années, il a perdu ses parents dans un tragique accident, mais il n'en parle jamais il a beaucoup de regrets concernant son passé et son comportement lorsqu'il était ado, car le jeune garçon était assez turbulent et allait toujours à l'encontre des volontés de son vieux dans l'unique but de le confronter et de le provoquer c'est un jeune homme qui chérit son indépendance et qui veut réussir par lui-même sans avoir la corde au cou, donc il flippe un peu depuis qu'il est fiancé et agit parfois de façon insensé et bizarre il aime plaire et il sait comment embobiner les gens grâce à sa belle gueule, son charisme et son franc parlé c'est un 100% italien, c'est-à-dire un mec, un vrai, un bon macho il a confiance en lui, en ses capacités et ne le cache pas, mais Monsieur a son point faible, il n'est pas très doué lorsqu'il s'agit de comprendre les femmes et leurs sentiments bien que très professionnel et sérieux dans ce qu'il entreprend, il reste quelque peu immature et c'est quelqu'un qui aime le défi, car c'est un véritable joueur.

   
when you look at me
prénom/pseudo : julie. - âge : vieille. - région/pays : bretagne. - fréquence de connexion : après mes exam, H24. - où avez vous connu le forum? : bazzart. - Un dernier truc a nous dire ? : une merveille ce forum  sexe .
   
Code:
<taken>► </taken><bt>Julian Schratter</bt>  + rosario martinelli
   


Dernière édition par Rosario Martinelli le Dim 20 Avr - 1:58, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité




MessageSujet: Re: rosario ☆ keep calm and eat nutella   Sam 19 Avr - 6:32

J'ai encore merdé, je le sais. Me battre pour défendre mon ego, ma fierté, c'était quelque chose de stupide. Même si l'autre type l'a bien cherché, j'aurais dû réfléchir aux conséquences avant de me lancer tête baissée dans la bataille. Les conséquences dont je fais référence, c'est la colère de mon paternel que je vais bientôt affronter. Je ne suis pas un trouillard, encore moins un fuyard, mais je redoute toujours l'instant où sa fureur va s'abattre sur moi. Son unique garçon. Il attend tant de moi. Que je devienne un homme, mais pas n'importe lequel, un homme comme lui. Je suis admiratif de son parcours, des choses qu'il a accomplies, de cette famille qu'il a fondée, mais au fond de moi, je sais que je ne suis pas fait pour être cet homme-ci. Le monde des affaires, de la juridiction, un monde très masculin, virile et où intelligence se mêle à la persévérance. Je ne dis pas que je ne possède pas ces qualités, même si je suis encore un adolescent, je reste un élève plutôt brillant. Mais je me disperse, je découvre la vie, le monde des adultes et les vices qui s'y cachent. Je rêve d'une tout autre vie. D'une vie moins cadrée, plus libre et où mon esprit pourra voguer sans rencontrer d'embûches. Sauf que cette vie n'est qu'illusion. Élève modèle, petit ami parfait, frère attentionné, on pourrait m'associer à un être parfait. Mais ce n'est pas le cas, loin de là. Je n'ai pas cette carapace en acier, voir béton armé, pour me défendre. J'ai beau avoir confiance en moi, je suis faible et accessible. On peut facilement me provoquer, comme m'entraîner vers des activités peu légales. Le lycée, la croissance, le fait de grandir et de voir son avenir se tracer, c'est quelque chose d'effrayant et qui me pousse vers le bas. Les signes sont encore discrets, mais voyez la bagarre que j'ai provoqué, ce n'est que le début de ma débandade. Coquard à l'oeil gauche, je tente de le dissimuler sous la capuche de mon sweat-shirt. Me faufilant par la porte de derrière, j'espère ainsi éviter mon père. Sans doute rentré du boulot, celui-ci a dû recevoir un coup de téléphone de ma directrice. Je l'imagine bouillir de rage lorsqu'elle lui a sans aucun doute raconté les faits. Essayant d'être le plus discret possible, un raclement de gorge me fait revenir à la réalité. Grillé. Il a le don de toujours me piéger. Gardant ma capuche sur la tête, j'ai la tête baissée et je ne dis pas un mot. Il commence à hausser le ton. « Haute-moi cette capuche, tu te crois où mon grand ? ». Face à la ténacité de sa voix, j'ôte à contrecoeur ma capuche. Par contre, je conserve mon regard qui est fixé vers le sol. « Tu me fais honte, tu le sais ça ? Quelle image va-t-on avoir de notre famille avec un voyou pareil ? Que je ne t'y reprenne pas, sinon je vais sévir ! ». La conversation est clause et je n'ai pas pu aligner un mot. Il m'ordonne de monter dans ma chambre et je m'exécute sans ciller.

« Jamais je deviendrais un homme tel que toi ... ». Voilà plusieurs minutes qu'on se crie dessus, qu'on s'acharne et au final cela donne une conversation de sourd. Ni l'un, ni l'autre prend la peine d'écouter ce qu'il y a à dire. C'est certain qu'entre lui et moi, les choses n'ont jamais été simples. Il a toujours porté l'espoir qu'un jour je le remplace au cabinet. Sauf qu'il n'a jamais pris en compte mes rêves, mes espoirs à moi. Comme l'envie de devenir photographe, ou de me projeter dans ce domaine. Il n'a jamais pris en considération mes envies. Du coup chacune de nos conversations se finissent en engueulades. Dorénavant je ne suis plus un petit garçon, mais un jeune adulte et il devient compliqué de communiquer avec mon père. « Sache qu'à mon retour on reprendra cette conversation ! » Dit-il en empoignant ses valises et en quittant ainsi la maison. Pour son vingtième anniversaire de mariage à lui et à ma mère, ils ont décidé d'aller en Espagne afin de célébrer leur union. J'aurais préféré qu'on se quitte sur une note moins tendue, mais comme il l'a précisé, on en reparlera à son retour. La journée qui s'en suivie fut calme, sans embûches jusqu'à ce que ma jeune soeur me rejoigne. Comme à mes habitudes, j'aime la taquiner, l'emmerder. Des petits coups par-ci par là, je lui tire la langue, grimace et je me moque un peu d'elle. Tout cela gentiment. Car c'est ma jeune soeur et que je tiens à elle. Plus qu'elle puisse l'imaginer. Par moment je me montre même un brin protecteur, spécialement envers les garçons qu'elle peut fréquenter. Elle est encore jeune, elle va avoir son diplôme et la vie est faite de vices et de pièges. Je ne veux tout simplement pas qu'elle souffre comme j'ai pu souffert par le passé. Du coup oui, je fais attention à elle. Une réaction plus que normal pour un grand frère. Et alors que nous étions affalés sur le canapé, le téléphone sonne. Comme à ses habitudes, elle se jette sur celui-ci. D'un ton assez jovial, je viens près d'elle afin de la taquiner. « C'est qui ? ». Sauf que je vois son visage se décomposer. Des larmes commencent à perler sur ses joues. C'est l'incompréhension. Je lui hurle dessus, je la secoue tel un shaker. Soudain elle cesse de gémir, empoigne une veste et quitte la maison. Je ne comprends plus rien. Que vient-il d'arriver ? Quelle annonce a pu la mettre dans un tel état ? Soudain j'ai le réflexe de prendre le téléphone. L'interlocuteur est toujours en ligne et continuait de parler. Au début je ne saisis pas ses paroles, mais au fil de la conversation, tout devient clair. Je laisse tomber le téléphone au sol, m'effondre dans le canapé. Silencieux, choqué, peiné, je ne sais pas quelle réaction avoir. M'effondrer ? Ma peine est si grande qu'aucune larme ne me monte à l'oeil. M'énerver ? Je suis si paralysé par l'annonce, que je ne peux plus bouger. Je reste donc simplement silencieux, immobile, le visage neutre et pourtant si déboussolé.

   « Hé le petit Cléo, je rêve ou tu m'évites depuis que tu te souviens de qui je suis ... ». Le petit sourire au coin, j'ai l'air taquin et le regard amusé. Depuis le temps et surtout le décès de mes parents, j'ai cessé d'être un petit con et j'ai pris ma vie en main. Du moins, professionnellement parlant. J'ai entamé des études de droit, comme mon père l'avait toujours espéré et je travaille occasionnellement dans son ancien cabinet pour compléter ma formation. Même si c'est un milieu que j'ai toujours considéré comme étouffant, je m'investis entièrement dans cette voie et j'engage mon sérieux afin d'être crédible, puis un jour, devenir un grand avocat. C'est le but que j'aspire à atteindre. Il n'empêche qu'à côté, lorsque je délaisse mon costard, je peux devenir ce crétin arrogant qu'on adore détester. Joueur, j'aime taquiner, emmerder, charmer et déstabiliser. Ça tombe bien, j'ai retrouvé une vieille connaissance qui se trouve être une bonne cliente. Même si au départ je ne l'ai pas reconnu comme étant ce bon vieux Cléo, la fille aux allures de garçons manqué qui traînait avec moi étant gamine et qui était également une voleuse de voiture. Sale histoire qui m'est longtemps restée au travers de la gorge. Mais j'ai découvert son identité et je me souviens parfaitement de son petit minois. Donc depuis je prends un malin plaisir à venir l'emmerder sur son lieu de travail, surtout après la nuit qu'on a partagée. Et la petite a du répondant, ça m'amuse. On s'engueule, on se déteste et pourtant on termine toujours dans le même lit. À croire qu'on ne peut plus s'en passer. C'est une situation qui ne me déplaît pas, je ne m'en cache pas. J'ai toujours été un grand charmeur, mais je n'ai jamais réellement compris le fonctionnement des sentiments d'une femme. Donc oui, je continue à me confronter à elle, à chercher le conflit, sans trop savoir où je vais, ni ce que ça représente.

Honnêtement ce genre de rendez-vous arrangé ce n'est pas mon genre. On vit au 21ème siècle, donc il est normal que je trouve ça dépassé. Mais il est un vieil ami de mon père, son ancien associé et face à son insistance, je ne pouvais pas décliner son invitation. Tout simplement par respect envers l'amitié qu'il portait à mon défunt père. Donc habillé chiquement, je me rends dans un grand restaurant réputé de la ville de Venise où sa fille doit m'attendre. J'appréhende beaucoup, je crains de passer un mauvais quart d'heure, de m'ennuyer et de devoir me forcer à sourire par politesse. Avec les femmes, j'entretiens une relation compliquée. Je n'aime pas l'engagement et je préfère encore m'amuser, en profiter et ne pas me poser de questions. Je suis de ce genre de type qui drague, n'est pas réellement sérieux avec les filles et je me moque même un peu d'elles. Mais il est aussi compliqué de savoir ce qu'elles pensent et de comprendre ce qu'elles veulent. Dans mon petit costard, j'arrive sur les lieux du rendez-vous. Plusieurs personnes sont déjà attablées et un serveur me guide vers ma table. J'aperçois alors une sublime femme qui se lève pour me saluer et m'inviter à m'asseoir. Le genre de femme envoûtante, fatale, mais dangereuse. Je souris naïvement avant de m'installer. Voilà un genre de femme trop parfaite pour être vraie. « Mon père ne m'a pas menti, tu es très bel homme ... ».
   


   


Dernière édition par Rosario Martinelli le Dim 20 Avr - 5:35, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar
ADMIN EN CHOCOLAT


TO DO
LIST:


messages : 1014

MessageSujet: Re: rosario ☆ keep calm and eat nutella   Sam 19 Avr - 6:34

    Ton titre résume tout siffle En plus quel scena, quel pseudo, quel AVATAR god  hanwi  Garde moi un lien, of course  look 

    Bienvenue en tout cas, hésite pas si tu as besoin de quoique ce soit  keur keur 
__________________


oh kitty kitty kitty
tu viens me faire des papouilles ? ✻ 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Invité
Invité




MessageSujet: Re: rosario ☆ keep calm and eat nutella   Sam 19 Avr - 6:40

ah diego  dead  quel dieu ce mec  leche 
bref merci à toi  mdr smile  et avec grand plaisir pour le lien, j'ten garde un bien au chaud  sexe Arrow


Dernière édition par Rosario Martinelli le Sam 19 Avr - 6:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar
ADMIN EN CHOCOLAT


TO DO
LIST:


messages : 1014

MessageSujet: Re: rosario ☆ keep calm and eat nutella   Sam 19 Avr - 6:41

    C'est bien, t'as tout compris hehe siffle
__________________


oh kitty kitty kitty
tu viens me faire des papouilles ? ✻ 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
ADMIN EN CHOCOLAT


TO DO
LIST:


messages : 163

MessageSujet: Re: rosario ☆ keep calm and eat nutella   Sam 19 Avr - 7:07

ALERTE. ALERTE. JOTEM. SCHRATTER. ERROR SYSTEM. deadrip
bienvenue parmi nous, si tu as la moindre question, surtout n'hésites pas ♥️ bon courage pour ta fiche ♥️
__________________



we became violence when we were young and our light. we can’t last through the fire, let things burn to survive. we are damaged take control.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
ADMIN EN CHOCOLAT


TO DO
LIST:


messages : 313

MessageSujet: Re: rosario ☆ keep calm and eat nutella   Sam 19 Avr - 10:14

MON ROSARIO  hanwi hanwi hanwi hanwi hanwi hanwi hanwi hanwi 
Merci infiniment de tenter mon scéna  bril plz hey sexe degage euh kyah fucky meuh slip salut luv  Avec Julian fuckinghot Schratter en plus  bave bave 
Tu seras bientot enchainé mais je peux te mettre des menottes direct c'est plus fun  hehe mdr siffle 
Bienvenue sur Nut  bril **  Encore une fois, n'hésite pas si tu as besoin de quoi que ce soit je suis la  **  pour satisfaire tous tes désirs  siffle 
__________________



Je suis une licorne avec les pouvoirs magiques, mon style est épileptique. Je suis une licorne avec une crinière swaggy, elle est douce comme Beyoncé. Une licorne c'est une corne avec un ch'val au bout, chez nous y'a pas de sexe, on fait seulement des bisous. Nous on vit dans des villas, sur les putains de nuages, et nos croupes sont plus charnues que le cul d'Nicki Minaj. Je suis une licorne qui fait du bodybuilding, pour plaire à Ryan Gosling.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
ADMIN EN CHOCOLAT


TO DO
LIST:


messages : 353

MessageSujet: Re: rosario ☆ keep calm and eat nutella   Sam 19 Avr - 20:19

Oh mon dieu ce canon sexe
Très bon choix de scénario, bon courage pour ta fiche coeur

bienvenue ici ma petite fourmis en sucre marc
si tu as besoin d'un truc, on est là coeur
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Invité
Invité




MessageSujet: Re: rosario ☆ keep calm and eat nutella   Sam 19 Avr - 22:02

Merci tout le monde  sexe coeur 
AH MA CLEO, OH OUI DES MENOTTES  hey mdr 
bref merci à toi d'avoir crée c'te merveille en scénario  dead dead
Revenir en haut Aller en bas



messages : 56

MessageSujet: Re: rosario ☆ keep calm and eat nutella   Sam 19 Avr - 23:17

Est-ce que je peux manger mon pot de nutella sur ton corps dénudé ?  perv Que tu le veuilles ou non, je te viole, sache-le  hehe 
Bienvenue  sexe 
__________________


“Du bonheur à l’état pur”
On était les rois du monde. On a foutu notre merde plus fort et bien mieux que toutes les générations qui nous ont précédé. Nous étions beaux, tellement beaux ! On est des paumés. Je suis un paumé. Et j’ai l’intention de rester un paumé jusqu’à 29 ou 30 ans et peut-être même au-delà si j’ai envie. Je préfère baiser ma propre mère plutôt que de laisser cette fille ou qui que ce soit me priver de ma liberté.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Invité
Invité




MessageSujet: Re: rosario ☆ keep calm and eat nutella   Dim 20 Avr - 5:38

ahah au moins ça c'est dit  mdr  et apparemment je n'ai pas le droit le choix pour le nutella sur le torse, donc bon ...  siffle ang 
bref merci  leche
Revenir en haut Aller en bas

avatar
ADMIN EN CHOCOLAT


TO DO
LIST:


messages : 313

MessageSujet: Re: rosario ☆ keep calm and eat nutella   Dim 20 Avr - 5:44

Aoown en plus t'es bretonne aight rpz  mouche   dehors 
Bref c'est parfait pour moi  chou  Je te valide de ce pas mon beau  cali 
__________________



Je suis une licorne avec les pouvoirs magiques, mon style est épileptique. Je suis une licorne avec une crinière swaggy, elle est douce comme Beyoncé. Une licorne c'est une corne avec un ch'val au bout, chez nous y'a pas de sexe, on fait seulement des bisous. Nous on vit dans des villas, sur les putains de nuages, et nos croupes sont plus charnues que le cul d'Nicki Minaj. Je suis une licorne qui fait du bodybuilding, pour plaire à Ryan Gosling.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: rosario ☆ keep calm and eat nutella   

Revenir en haut Aller en bas
 

rosario ☆ keep calm and eat nutella

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Crème glacée au Nutella (sans sorbetière)
» Mousse au Nutella
» Muffins ultra rapides au nutella
» Biscuit fourrés au nutella (comme des Kango)
» Beignets au "nutella"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
N U T E L L A :: Au rayon du magasin :: Rayons chocolat :: Chocolats déballés-