Partagez
 

 i'm feeling so good, doing the wrong thing. + jago

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Jago Esposito
ADMIN EN CHOCOLAT


TO DO
LIST:


messages : 1014

i'm feeling so good, doing the wrong thing. + jago Empty
MessageSujet: i'm feeling so good, doing the wrong thing. + jago   i'm feeling so good, doing the wrong thing. + jago EmptyDim 13 Avr - 5:48


jago alonzo esposito
my baby shot me down
Bonjourno bella ! Moi, c'est Jago Esposito. J'ai actuellement 23 ans, et ouais, le temps passe comme dirait l'autre. J'ai vu le jour, un certain 25 mai, à Milan, je suis donc italien (nan sérieusement ?). Actuellement je suis gondolier pour touriste et dealeur à mes heures et cela me convient - ou pas - vachement ! Je suis marié à mon entrejambe (pour parler correctement) depuis que j'ai perdu ma virginité et je fais avec même si ce n'est pas facile tous les jours. D'ailleurs, je suis bisexuel avec une préférence pour les jolies filles pour ceux que cela intéresse. Certaines personnes disent que je ressemble à Diego Barrueco mais franchement je ne vois pas pourquoi... Je fais l'amour avec le nutella et du coup je fais partie des tartines (seule fois de ma vie ou je peux dire ça !).
vit, mange, baise, fume dans sa gondole fume trois ou quatre cigarettes par jour a jamais vu ses parents, même si il en a eut l'occasion est célibataire et le vit bien a un tatouage dans le bas du dos à droite, un oiseau déteste le jour de son anniversaire, il évite même de dire aux gens quand est-ce que c'est deale pour le plaisir, il est pas vraiment accro vit de peu mais vit bien est classé sdf et chômeur dans les registres de la ville adore s'amuser plus que tout ne sait pas du tout où il sera dans dix ans, il ne sait même pas ce qu'il fera demain aimerait réussir à installer le cable sur sa gondole parce que regarder des films c'est ce qui lui manque le plus est canon adore les cookies a une fois été tellement défoncé et bourré qu'il y a deux jours de sa vie dont il ne se souvient absolument pas n'a jamais été amoureux a eu un meilleur ami qui s'est révélé être une meilleure amie adore l'odeur du tabac sur une fille, il trouve ça sexy déteste les parfums, en revanche, surtout si ils sont trop prononcés.

when you look at me
prénom/pseudo : thenorthfalls/Ama 8D - âge : 17 printemps, héhé. - région/pays : BELGIQUE  smile  - fréquence de connexion : à longueur de journée - où avez vous connu le forum? : il est sortit de ma tête à la base x) - Un dernier truc a nous dire ? : ave moi  perv 
__________________


oh kitty kitty kitty
tu viens me faire des papouilles ? ✻ 


Dernière édition par Jago Esposito le Ven 18 Avr - 8:31, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Jago Esposito
ADMIN EN CHOCOLAT


TO DO
LIST:


messages : 1014

i'm feeling so good, doing the wrong thing. + jago Empty
MessageSujet: Re: i'm feeling so good, doing the wrong thing. + jago   i'm feeling so good, doing the wrong thing. + jago EmptyDim 13 Avr - 5:48

« Tam ! Hey Tamtam, tu bouges ? » Je le poussais en riant, le faisant avancer plus vite. Pas comme si on était pressé mais un peu quand même. Avec un sourire, je le dépassai et continuai mon chemin, vérifiant qu'il me suivait quand même. Derrière une bande de gosses en colère nous suivaient avec des mines rageuses, impatients du combat qui arriverait sûrement si ils nous rattrapaient. Je courus plus vite encore, bien décidé à l'éviter. Pas que je n'aimais pas me battre, ça défoulait, mais me faire taper dessus non merci. Et courir pour les éviter, les faisant trébucher en passant, c'était beaucoup amusant. C'était un peu comme une scène de films, avec les deux petits qui couraient devant en plein marché, se glissant derrières les stands et renversant des poulets, pendant qu'une bande de dix enfants plus âgés les coursaient. Le genre de trucs vraiment marrants d'un point de vue extérieur, et presque aussi fun quand on le vivait. Enfin, sur le coup on riait. On riait comme on souriait, pour les chercher encore plus, alimenter leur colère. Ça nous permettrait d'être encore plus crédible. Et même si Tam et moi on était beaucoup plus petits qu'eux, on se laissait pas faire. On rendait coup pour coup, jusqu'à ce qu'on finisse au tapis. Souvent on tombait en même temps. Il était plus hargneux, mais j'étais plus résistant. Ce qui équilibrait les forces. Je grognais en trébuchant, tombant à genoux sur le sol en pierre. À Milan, ils ont pas tout compris et sur la place du marché, c'était pas très dur de trébucher et de se faire mal au point d'avoir les genoux rouges et enflés. Saloperie. Je suis tombé à plat ventre et j'ai vu passé Tam au dessus de moi. Je me suis relevé en entendant les cris de triomphe dans mon dos, mais à peine debout je suis retombé, le genou en compote. J'ai gémis. Puis tout à été très vite. Tiré dans une ruelle, les coups qui pleuvent jusqu'à ce qu'ils en aient marre et me laisse dans un coin, recouvert de bleus. Avec le corps plus petit et tout chaud de Tam qui était revenu m'aider. On est potes, quand même. Des crétins, des orphelins, des racailles des bacs à sable, mais on se soutient. On est retournés jusqu'à l'orphelinat en s'appuyant l'un sur l'autre, fiers comme des paons alors qu'on avait perdus, qu'on s'était fait laminer. Mais c'était notre jeu. Je ne savais pas pourquoi mon meilleur ami se battait, sûrement pour un truc bien droit, une douleur contenu. Peut-être par passion. Moi je me battais juste parce que ça m'amusait. Tout m'amusait, en règle général. C'était un jeu. S'endurcir, chaque jour un peu plus. La vie c'est un combat permanent. Si tu tiens pas la distance, t'es mort. Je me laissais taper dessus comme une punition. Je n'avais pas réussis à courir, à les éviter assez longtemps, alors je méritais d'être punis. Je ferai mieux la prochaine fois, que je me disais. Je me sentais juste mal d'embarquer Tam dans ces conneries, mais il ne s'en plaignait jamais. Il courait avec moi, revenait sur ses pas et m'aidait après. Et si c'était lui qui tombait, je revenais aussi le chercher. On était frères, quoi. Contre l'adversité des bas quartiers et de la vie rude qu'on pouvait mener, parias du monde entier.

« Nan … Ton vrai nom c'est Tamara ? » Je le … la regardais, choqué. Mon Tam … Tamara. Oh mon dieu. Une fille. Sérieusement ! J'avais passé dix ans, presque onze, de ma vie à penser que j'avais un meilleur ami, un peu efféminé certes mais qui frappait quand même plus fort que moi, pour découvrir finalement qu'il avait une paire de nibards, aucun service trois pièces entre les jambes et qu'il était pire qu'efféminé puisque c'était une meuf. Le choc. Comment j'avais fait pour pas le voir ? Je devais être vraiment stupide, à force. Je la regardais toujours et elle finit par détourner elle-même mon visage. Il m'avait fallut dix ans pour m'apercevoir de ça, ça devait être vexant … Et pourtant elle était toujours la même. Juste que 'mon' Tam devait devenir 'ma' Tamara dans ma tête. Non mais comment ça avait put me passer sous le nez ? Je veux dire c'est flagrant … Mais en y réfléchissant, j'avais jamais été vérifier dans son pantalon non plus. J'avais fais des trucs vraiment chelou, ça ouais, mais pas peloter mon meilleur pote. Je le considérais comme un frère quoi. Enfin, une sœur pour le coup. Mon Dieu, quel merde. Je grognais et tombais sur le dos dans mon lit. Je partageais ma chambre avec elle depuis toujours et j'avais jamais été foutu de remarquer ça. Quel crétin. En fait le fait de n'avoir rien vu me choquait plus que le fait que ce soit une fille. C'est vrai quoi, ça expliquait quand même ses manières un peu féminines. Même si, comme je l'ai dis, elle cognait plus fort que moi. Oh la honte. Je me faisais laminer par une fille depuis dix ans. Oh nan. Je me redressai d'un coup, la regardant, comme pour vérifier que je délirais pas. Elle était déjà occupée à faire autre chose, mais moi je digérais. J'avais été tellement dans mon propre monde que j'avais rien vu. Et beh. Je l'observais, commençant à … Bah à la mater, clairement. A quinze ans, presque seize, c'est les hormones en folie et le tôt de phéromones qui explosent. Je passais mon temps à mater les jolies filles qui passaient devant moi. Ma main droite était ma meilleure amie à cette époque, pathétique que j'étais. Puis plutôt timide, l'air de rien. Du moins, quand ça touchait à ce genre de sujet. J'avais toujours été sage. Quand on est élevé par des femmes vraiment à cheval sur les règlements … D'ailleurs … Pourquoi m'avaient-elles laissés dormir avec une fille toutes ces années ? Peut-être ne savaient-elles pas elle-même le 'secret' de ma coloc, meilleure amie et sœur de cœur. Wow, ce que ça faisait bizarre de se dire ça sur le coup. Il m'a fallut du temps pour me faire à l'idée, mais finalement c'est rentré. Et c'est finalement la seule fille avec qui je pouvais parler normalement. Peut-être parce qu'elle avait toujours des attitudes de mecs. Elle était pas fan de robes, et avec les cheveux courts et le coup de poing facile c'était facile de se détendre avec elle. Et c'est avec elle que je suis passé de puceau à homme aussi, mais ça c'est une autre histoire. Mon meilleur ami est devenue ma Tamie et ça a bien marché. Je me dis juste encore souvent que j'étais quand même con de pas l'avoir vu plus tôt.

Quand j'ai atteint ma majorité, j'ai enfin pût quitter cet orphelinat. Ça avait été autant une prison qu'une maison et je mentirais si je disais que j'avais pas eu un pincement au cœur en le laissant derrière moi. Et d'un autre côté c'était si bon d'être officiellement libre. Une vie rien qu'à moi, quoi ! Bon, j'en ai pas fait des merveilles, j'avoue, mais c'était bon quand même ! Mon plus gros problème ayant été le départ de Tamie hors de ma vie. Je ne sais même pas comment ça c'est fait. Un peu naturellement. En quittant l'orphelinat, j'ai dû trouver du boulot, et je suis vite tomber dans des trucs pas nets. Comment un gamin sans diplôme aurait pût faire sa vie autrement ? J'ai jamais été un grand bosseur, et j'avais pas envie de partir dans des études supérieurs. On avait bien sur un enseignement avec l'orphelinat mais je n'avais jamais été un élève appliqué, loin de là. Et donc je me suis refait des contacts pas franchement fréquentables, et Tam est sortie de ma vie. Avant même que je m'en rende compte. Je sais même pas ce qu'elle est devenue, à l'heure actuelle. J'y réfléchis pas souvent. Parfois quand je croise une blonde avec un air de garçon. Point barre. J'ai eu beaucoup d'autres sujets de réflexion. Avant de m'en rendre compte, je dealais un peu de tout pour un gang du coin. Je me suis fais des collègues plus que des amis. On se prenait pour la mafia alors qu'on était maximum des gamins en manque de sensations fortes. On avait une part importante du trafic, mais on avait encore des supérieurs à qui rendre des comptes. Bien plus qu'on ne le savait réellement. Mais au moins dans cette expérience mi-traumatisante mi-intéressante mais complètement conne, j'ai découvert le trésor de ma vie, j'ai nommé ; ma petite sœur. Étrange, pour un orphelin, hein ? Et ouais. Mais quand une jeune fille vient vous voir, et que ce n'est pas pour coucher avec vous, mais pour vous annoncer qu'elle est votre sœur de presque quatre ans votre cadette, et bien … Ça fait un choc. Elle avait les preuves, l'ADN – et ouais, ils avaient le mien dans la banque de données, c'est ça de se faire taper dessus tout le temps et de finir à l'hôpital ou en prison pour une nuit - et tout, mais j'ai eu du mal à l'accepter directement. Apparemment, mes parents m'avaient abandonnés parce que trop jeunes lorsqu'ils m'avaient eu, ne sachant pas si leur relation allait durer. Mais elle avait duré au final, et ils avaient eu un deuxième enfant. Qui avait aussi mal tourné que moi, finissant dans le trafic et les deals en tout genre. Pauvre petite. Elle me rappelait Tamie sous certains angles, avec son fort caractère et sa façon de toujours foncer droit dans les emmerdes. Elle me plaisait. Elle le fait toujours. Je ne la connais pas encore bien, ça doit faire un an max qu'on se connaît, mais je l'aime bien. Elle a vite pris de l'importance dans ma vie et une place bien au chaud dans ce qui me reste de cœur. Qu'elle est mignonne !

« Jago … J'ai … Je … Y a un grand problème. Faut … Je sais pas … Faut … Qu'on parte. » Quand je l'ai entendu, mon sang n'a fait qu'un tour. Quand elle m'a raconté la suite, j'ai halluciné. Je sais qu'elle ne m'a pas tout dit, si ça se trouve elle m'a carrément raconté des bobards. Mais ma sœur avait des problèmes. Alors j'ai pas hésité longtemps. Au soir nos bagages étaient faites et on prenait un train, puis un bateau, pour Burano. Pourquoi Burano ? Parce que personne ne connaissait vraiment cette ville. Une île près de Venise, ça passait inaperçu. Et on avait besoin de se planquer, de se faire oublier quelques temps. J'ai laissé ma petite sœur vivre sa vie, j'ai fais la mienne incognito. On se voit encore souvent, mais on doit éviter de se faire remarquer. Le plus possible, en tout cas. J'ai mis mes économies dans une gondole. C'est devenu ma maison, mon métier, ma vie en fait. Je me suis liés au peuple local et j'ai même réussis à rentrer dans le trafic local. Et vous devinerez jamais ce qu'on peut bien dealer par ici. Du Nutella. Sérieusement. On deal du chocolat. J'ai ris quand on m'en a parlé la première fois. Puis j'ai goûté, et j'ai quand même adoré. Ça te fait complètement planer, ce truc ! J'ai toujours une tartine pas loin. Je fais partie de ceux qui fournissent, et ça me plaît pas mal. Je deale peinard sur ma gondole, j'initie les touristes et je pervertis les jeunes italiennes. Je fais aussi dans la gente masculine, mais c'est plus amusant de se taper une fille aux longues jambes bronzées sur les coussins confortables de la gondole. La vie est belle, sous le soleil de Venise. Je sais bien que les problèmes vont sûrement me tomber dessus dans peu de temps … Mais là j'aime assez. Et je vends du Nutella à un prix exorbitant. Qui peut en dire autant, sérieusement ?


__________________


oh kitty kitty kitty
tu viens me faire des papouilles ? ✻ 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

i'm feeling so good, doing the wrong thing. + jago

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» FEELING GOOD de Fleur Hana
» GOOD NEWS !!! Enfin le retour de GSD ! lol
» (Clip) GOOD DAY - IU.
» How to write a good CV
» The Good, the bad and the Ugly

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
N U T E L L A :: Au rayon du magasin :: Rayons chocolat :: Chocolats déballés-