Partagez | 
 

 atlex ~ keep holding on

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar


TO DO
LIST:


messages : 688

MessageSujet: atlex ~ keep holding on   Ven 25 Avr - 2:21



Tandis que les jours passaient à une vitesse impressionnante, Alex ne croyait plus vraiment en rien en ce moment. Et le fait qu'il avait, une fois de plus, refusé la chimiothérapie qu'on lui avait conseillé, y était pour quelque chose. En effet, si Alex devait mourir, il préférait prendre un petit traitement, un traitement qui ne serait certainement pas efficace pour lui, mais au moins, il pouvait profiter en sortant, et il ne restait pas cloitré dans un hôpital à voir des gens mourir. En ce moment, il réfléchissait énormément, il se demandait bien comment dire adieu à ses proches sans voir des larmes couler. Car oui, c'était difficile d'annoncer une maladie, mais devoir annoncer une mort imminente l'était encore plus. Et ce matin, en se levant, il pensa à son ami Atlas, qui était mort il y a peu de temps. Il se demandait bien ce qu'il avait pu ressentir lors de sa mort, s'il avait souffert, ou bien même, s'il avait pensé à quelqu'un de particulier. Lui aussi connaitrait très bientôt tous ces effets là, alors ça lui traversa l'esprit pendant un instant. Si bien qu'il se décida à aller dans le bar où son ami travaillait, car oui, là bas il aurait de bons souvenirs de lui.

Il s'habilla donc rapidement après avoir pris une douche, car même s'il n'y allait pas pour faire la bringue ou draguer, il voulait être présentable et ne pas avoir l'air négligé, les gens qu'il connaitrait là bas pourrait voir en lui une dépression et ce n'était réellement pas le cas. Il avait bien d'autres choses à faire que de pleurer sur son sort, car comme lui avaient dit les médecins, la vie est pleine de surprise, de bonnes comme de mauvaise. Alex arriva donc au bar et il prit place à une table où il s'installa sur un fauteuil bien moelleux, tellement que pendant une seconde il failli s'endormir. Les médicaments l'épuisaient, il avait besoin d'un petit remontant. Il commanda un whisky, bien que ce n'était pas dans son habitude, et en attendant d'être servi, il remarqua Harès. Harès était le frère jumeau d'Atlas, et il l'avait vu une ou deux fois dans sa vie, mais ce qu'il savait c'est qu'il était exactement le sosie de son ami. Aucun détail ne les différenciait, c'était incroyable. Ce n'était pas le genre d'Harès de se balader ici alors Alex se posa quelques questions. Était-il nostalgique ? Alex se leva et alla en direction du jumeau de son défunt ami. "Je ne pensais pas te voir un jour ici." Dit-il en haussant les épaules. Pensait-il à son frère ?  

__________________



    Les gars ont inventé la petite étincelle afin de ne pas vous téléphoner, de vous traiter mal et de vous convaincre que l’anxiété et la peur que vous avez développées naturellement sont, en réalité, une petite étincelle, et vous y croyez immédiatement...
    Huit roses de la part de William  coeur 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


TO DO
LIST:


messages : 109

MessageSujet: Re: atlex ~ keep holding on   Ven 25 Avr - 3:55

keep holding on ∞ « comment tu fais quand tu n'as plus de raison d'être ici ? Plus aucune raison d'être sur terre ? Peut-être que t'as place est ailleurs ? Sous terre par exemple ? Pourquoi pas ? Après tout, c'est toi qui aurais dû être là-bas et pas lui.. T'as gâché sa vie. Et pas que la sienne mon pote ! T'as gâché la tienne en plus, celle de sa bien aimée, celle de tes parents, celles de tes amis. Comment arrives-tu à t'endormir le soir ? Comment arrives-tu à te lever dans ses bras ? Comme ça, tout simplement ? T'as rien à faire là j'te dis, dégages. »

Ce rêve. Ces paroles sorties de nul part alors que le jeune homme se voyait face à la tombe et un homme où il ne pouvait voir son visage. L'exemple même du problème. Pourquoi avait-il fait ça ? Chaque matin était la même chose, le même rituel. Il se réveillait les yeux baignaient de larmes, le souffle coupait et le cœur meurtri par la douleur. Qu'avait-il a gagné ? Rien. Au final, il aurait peut-être fallu qu'il soit mort. Au moins, il ne souillait pas son frère décédé. Chaque matin, il se réveillait après ce rêve. Et chaque matin, il continuait d'inquiéter la jeune femme qui partageait sa vie. La jeune femme qu'il avait "volé". Aujourd'hui, étonnamment, celle-ci ne s'était pas réveillée après son retour à la réalité sous un souffle lourd et bruyant. Il ne pouvait plus continuer ainsi... Sans un bruit, il s'était levé et avait quitté la chambre en prenant soin de faire aucun bruit en refermant la porte soigneusement derrière lui. Il s'était ensuite préparé puis avait déjeuné avant de quitter la maison en laissant un petit mot à sa douce. j'ai du travail à l'hôpital. à plus tard était écrit d'une écriture soigneuse, ce qui était rare pour un homme. Simplement ça. Aucune preuve d'amour malgré qu'il l'aimait de tout son cœur aucune tendresse.

Chaque matin était la même chose. Il prenait sa voiture et quittait l'allée du garage comme un homme ordinaire qui partait le matin au travail. Il s'arrêtait au bout de la troisième rue afin de récupérer un café à emporter. Après cela, il s'essayait dans sa voiture et restait là. C'est tout. Et l'hôpital ? Que pouvait-il aller faire dans un hôpital ? Que pouvait-il faire dans un hôpital alors qu'il ne savait même pas à quoi ressembler une artère en réalité. Lui, atlas ? Branleur des premières heures au lycée (lorsqu'il y était encore) et barman dans un bar, avant, quand il était encore... lui. Lui tout entier. Le Atlas que l'on connaissait bien. Le dragueur, le blagueur, le bon pote. Assez se disait-il en fermant les yeux. Il n'était plus lui. Il n'était plus Atlas, il était Harès.

La grosse voiture s'arrêta tout en douceur alors qu'elle avait attirée bien des regards lors de son trajet jusqu'ici. Qu'est-ce qu'une grosse voiture de médecin et d'homme casé pouvait venir faire ici ? Surtout devant ce bar ? A vrai dire, Atlas ne savait pas vraiment pourquoi il était arrivé ici. Il en était arrivé s'en vraiment réfléchir. Un instant, il avait hésité à faire marche arrière et à rouler jusqu'à ne plus voir ce quartier qu'il aimait et aime toujours tant. Ce fut sans un mort qu'il quitta la voiture, lunettes de soleil sur le nez vers la porte du bar. Il ne s'assura même pas si la voiture était fermée. A quoi bon ? Il s'en fichait un peu. Dans une inspiration pour se convaincre, il entra dans son ancien chez lui.

Il fut chamboulé au moment où il passa la porte. Chamboulé par ces regards étonnés qui se tournaient vers lui. Chamboulé de voir son ancien patron ouvrir grand les yeux à sa vu. Un instant, il voulu tout plaquer. Il voulu revenir à sa vie normal. Lâcher devant un verre putain les gars, c'est moi ! Pour autant, il n'en fit rien. Il se contenta de saluer les personnes de la tête, ces personnes qu'ils connaissaient si bien, ces anciens amis/connaissances et baissa la tête jusqu'à avancer vers le comptoir. Sa main glissa contre le comptoir de marbre. Un instant, un sourire s'immiscia sur les commissures de ses lèvres, une première. Retoucher ce marbre froid lui avait manqué. Cela pouvait paraître bête mais c'était ainsi. « un whisky » marmonna-t-il à l'encontre de son ancien patron qui l'avait remplacé derrière le comptoir. Il ne releva pas la tête tandis qu'il s'entait son regard pesant sur lui. Il entendit un son de voix venant de sa bouche mais rien ne vient finalement. Quelques instants plus tard, il finit par partir vers d'autres clients non sans hésitation. Mais c'était mieux ainsi. Le nez dans le verre, il ne savait pas pourquoi il était arrivé là. Pourquoi était-il revenu ? Que cherchait-il ? Secouant la tête, il termina son verre d'une gorgée et sortit de quoi payer la collation. Même plus mais cela il s'en fichait. Plus rien n'avait d'importance. Qu'il garde la monnaie, son bon patron en avait besoin plus que lui.

A la minute où il s’apprêtait à descendre de sa chaise, il s'arrêta net au son de la voix. Une voix qu'il connaissait bien. Une voix qu'il avait connu. Une voix qu'il n'avait pas entendu depuis plus de six mois. Doucement, il tourna la tête vers son ancien ami. Atlas était la fois surpris, meurtris de revoir son ancien ami. Il voulu le prendre dans ses bras mais il se contenu en le regardant s'asseoir à ses côtés. Atlas se racla la gorge en tournant son verre vide dans ses mains. « Hm... J'avais besoin de réfléchir... » Commença-t-il par lui répondre alors qu'il relevait la tête vers l'endroit où ils étaient. « Je crois me souvenir que c'était un des endroits préférés... d'Atlas.. » Termina-t-il en hésitant à la fin de sa phrase. Dire son propre prénom comme mort devenait de plus en plus difficile pour lui. Tout un tas de questions lui venaient en tête au moment où il releva la tête vers lui... « Comment vas-tu ?  » demanda-t-il s'en réfléchir. A vrai dire, c'était l'une de ces questions qu'il se posait et il n'avait pas su l'empêcher de sortir de sa bouche. Il se racla à nouveau la gorge. « Hm... Je veux dire, tu sais Atlas m'a déjà parlé de toi.. Et je travaille à l'hôpital.. » Tenta-t-il pour se rattraper face à la mine surprise de son ancien ami. Il était vrai que d'ordinaire, Harès ne connaissait rien d'Alex. Atlas ne lui avait jamais parlé de lui, c'était pour lui trop personnel pour le confier à quelqu'un d'autre. Et de plus, ce n'était pas le genre d'Harès de demander cela ainsi, surtout qu'il ne connaissait pas Alex. Normalement, Alex pensait avoir rencontré Harès à l’enterrement, tout simplement.  
__________________




Breathe. It’s okay. You’re going to be okay. Just breathe. Breathe, and remind yourself of all the times in the past you felt this scared. And remind yourself how each time, you made it through. Life has thrown so much at you, you’ve survived. ©️ signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


TO DO
LIST:


messages : 688

MessageSujet: Re: atlex ~ keep holding on   Ven 25 Avr - 4:23



Lorsqu'il avait appris qu'il était malade, Alex était sorti de la salle du médecin, complètement effondré et la seule chose qu'il avait voulu faire, c'était de se bourrer la gueule dans un bar. Certes, ce n'était pas la meilleure solution pour lui, au vu de sa santé, mais il avait cru faire le bon choix. Jusqu'à son réveil le lendemain matin, où il avait du supporter ce mal de tête atroce, où il avait du essayer de respirer calmement tant il avait chaud puisque l'alcool qu'il avait dans le sang n'était pas totalement partie. Il s'était réellement senti mal, et c'était la première fois que ça lui arrivait puisque Alex n'était pas du genre à se mettre dans un tel état, et pourtant il l'avait fait et il s'en souviendrait du temps où il serait encore en vie, soit encore pas longtemps. En réalité, il se sentait idiot d'avoir fait ça, car du coup, il se souvenait exactement du jour où on lui avait dit la mauvaise nouvelle et d'ordinaire, il n'aurait pas voulu s'en souvenir. Mais il allait mourir, et il luttait un peu plus chaque jour.

Alors, en entrant dans ce bar, il se rappela cette fameuse soirée, il repensa à Atlas et sa gentillesse envers lui. Il n'avait eu aucun jugement de sa part, il n'avait fait aucune remarque, il lui avait simplement proposé de boire un coup et au final, il lui avait tout dévoilé, comme si c'était la meilleure chose à faire. Et même s'il n'était pas totalement conscient lors de sa révélation, il se souvint parfaitement du visage d'Atlas. Il n'avait pas vu de pitié dans son regard, et c'était certainement pour cette raison qu'il pouvait le considérer comme un ami. Mais lui qui croyait mourir avant son ami, il avait eu tort, et Atlas reposait désormais au cimetière, malheureusement. Alex n'aimait pas voir les gens mourir, car même s'il ne le montrait pas, il était plutôt sensible, et ça lui faisait de la peine de voir tous ces gens pleurer sur une tombe. Et à chaque fois, c'était la même chose qu'il voyait : il imaginait son enterrement, qui serait présent et qui ne le serait pas, qui pleurerait et qui ne pleurerait pas. Il réfléchissait à chaque fois, et ses rêves étaient devenus les mêmes pour chaque jour, il mettait en scène son enterrement et un scénario différent chaque jour. Tout le monde serait triste, puis tout le monde serait complètement effondré, ou alors tout le monde afficherait un sourire pour se souvenir d'un Alex joyeux, ce qu'il est réellement.

En voyant Harès, les souvenirs avec Atlas refaisaient surface, il le voyait là. Et vu qu'ils étaient jumeaux, ce n'était pas véritablement facile d'accepter sa mort en voyant l'autre. C'est pour cela qu'il vint à lui parler, pour entendre le son de sa voix, pour regarder ses yeux et penser au sourire d'Atlas lorsqu'il lui servait des verres entre deux discussions. Et Harès ne donnait pas la même impression qu'Atlas, non, il avait l'air tellement différent, son comportement était l'opposé de celui de son frère, Alex l'avait bien vu à l'enterrement. En entendant la réponse à sa question, Alex fit un petit sourire en coin. "Oui, et il y travaillait. C'est ici que nous nous sommes rencontrés." Dit-il. Une bonne personne ce Atlas, un homme drôle et toujours plein de vie. "Je vais bien, disons que plus le temps passe, plus ça se détériore, mais je le vis bien." La question d'Harès lui parut assez surprenante mais il avait envie de lui répondre, même s'il paraissait distant, parce qu'en parlant à ce jumeau, il avait l'impression de voir discuter avec son ami. "On a pas vraiment eu l'occasion de parler toi et moi mais... J'aimais beaucoup ton frère, c'était un véritable ami pour moi, un soutien..." Dit-il en baissant doucement la tête, abandonnant son sourire. "Et en tant que jumeau, je pense que ça doit être très dur pour toi alors... Si jamais tu as envie d'en parler, je serais là." Ajouta-t-il en haussant doucement les épaules. Car même si cela faisait six mois qu'Atlas était décédé, la douleur était toujours présente pour Alex, alors pour Harès, elle devait être encore plus intense.

__________________



    Les gars ont inventé la petite étincelle afin de ne pas vous téléphoner, de vous traiter mal et de vous convaincre que l’anxiété et la peur que vous avez développées naturellement sont, en réalité, une petite étincelle, et vous y croyez immédiatement...
    Huit roses de la part de William  coeur 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


TO DO
LIST:


messages : 109

MessageSujet: Re: atlex ~ keep holding on   Dim 27 Avr - 6:01

alex ∞ atlas
A thousand silhouettes dancing on my chest
Que venait-il faire là ? Pourquoi continuait-il à s'infliger une telle chose ? Assis sur sa chaise de comptoir au bar, c'était les questions qu'il continuait de s'infliger. Cela faisait parti de sa vie maintenant et cela depuis l'accident. S'infliger les pires questions psychologiques qu'il puisse exister. Ne pas pouvoir faire marche arrière. Ou était le bouton ? Comme dans tous jeux vidéos ? Quitter sans enregistrer, il aurait tellement aimé. S'il pouvait il serait revenu à ce soir et finalement il serait rester sagement chez lui. En préférant décevoir son frère à nouveau en lui disant que ce soir il ne pouvait pas se libérer, encore.

Face à son ancien ami, il ne savait pas comment se comporter. Il aurait tellement voulu se comporter comme il l'avait toujours fait. Le prend dans ses bras, s'excuser pour le mal qu'il a pu lui faire le jour où il l'a vu devant sa tombe comme tant d'autres. Jamais de sa vie, il n'aurait imaginé les personnes qui avaient assisté à son enterrement. Avant cela, il avait longtemps entendu de nombreuses personnes déclaraient qu'ils aimeraient voir qui serait là pour leurs enterrements. Grossière erreur. S'ils voulaient, atlas échangerait sa place avec grand plaisir. Il hocha doucement la tête aux déclarations que le malade lui faisait. Faisant comme s'il découvrait l'endroit, ah oui, atlas travaillait ici... ce genre de petites phrases se promenaient dans sa tête mais sonnées aussi ironiquement. Prendre de ses nouvelles lui faisaient du bien même si cela l'attristé tout de même de le voir souffrir autant et voir son état de santé diminué. Le jeune homme n'avait jamais compris sa réticence à se faire soigner mais avait respecté cela et le jour où il lui avait déclaré il avait haussé les épaules. Après tout, il ne le connaissait pas plus que ça et c'était sa vie, pas la sienne. « putain, la vie craint » laissa-t-il sans s'en apercevoir alors qu'il apportait goulot de sa bière fraîchement commandée à ses lèvres. Exactement la même phrase qu'il lui avait dit lorsqu'alex était venu pour la première fois, sur le même ton, à l'identique. Il détourna le regard vers lui alors qu'il avait commencé à parler de lui, atlas. Pourquoi était-il ému subitement ? pourquoi tu pleurs ? merde ressaisi-toi ! se disait-il alors qu'il passa sa main sur son œil droit en essayant d'être discret. « je te remercie.. » dit-il tout simplement en rapportant sa bière à ses lèvres. Que pouvait-il dire exactement ? A vrai dire, il ne savait pas quoi... « c'était un mec bien. En tant qu'ami je suis sûr qu'il était... bon. » essaya-t-il de tenter. Certes, jamais atlas n'avait été le parfait petit-frère pour harès, alors cela aurait été certainement ce qu'il aurait dit à alex. Après un silence, il tourna sa tête vers lui. « si tu pouvais faire n'importe quoi pour faire revenir atlas, ce serait quoi ? » demanda-t-il sans vraiment réfléchir. Au fond de lui, voyant la douleur qu'une mort pouvait causer, il se disait qu'il ne pouvait pas laisser alex mourir. Il pouvait survivre s'il le voulait vraiment.
code by Silver Lungs
__________________




Breathe. It’s okay. You’re going to be okay. Just breathe. Breathe, and remind yourself of all the times in the past you felt this scared. And remind yourself how each time, you made it through. Life has thrown so much at you, you’ve survived. ©️ signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


TO DO
LIST:


messages : 688

MessageSujet: Re: atlex ~ keep holding on   Dim 27 Avr - 8:13



En venant dans ce bar, Harès devait se faire du mal puisqu'il savait qu'Atlas adorait cet endroit. Du coup, il devait penser à lui, tout autant qu'Alex pensait à lui. Et ça devait être dur de vivre sans son jumeau, Alex savait que si c'était son cas, il ne cesserait de penser à lui. Les jumeaux se comprennent, et même s'ils étaient assez différents, Atlas et Harès devaient avoir beaucoup en commun. Alors ça lui faisait de la peine de le voir ici parce qu'il avait l'impression de revivre sa première rencontre avec Atlas, et sa mort subite l'avait pour le moins anéanti sur le coup. Il n'était pas sorti de chez lui pendant quelques jours, il avait même pleuré, ce qui était assez rare pour lui. Bref, Atlas était son ami et désormais, il le voyait en Harès, même si ce n'était pas la même chose.

Alex lui parla donc de sa maladie, de sa leucémie plus exactement, et il lui dit que ça n'allait pas mieux, mais bon, il arrivait à vivre avec en ce moment, puisque lui au moins, il était vivant, et même si sa santé n'était pas au beau fixe, il arrivait à s'en sortir comme un homme, un vrai. Alex n'était pas du genre à s'abattre si facilement, il avait plus de peine pour les autres que pour lui même, et en sachant qu'il allait mourir d'ici peu de temps, il s'en voulait terriblement, il ne voulait pas abandonner tous ces gens qui l'aiment. Lorsqu'il entendit la phrase de Harès, il eu un petit sursaut et se remémora cette phrase, exactement au moment où Atlas le lui avait dit, quelques mois plus tôt. Il fit un petit sourire, même si ce n'était vraiment pas le moment et passa sa main derrière sa nuque pour montrer qu'il était gêné. "Tu l'as dit." Répondit-il en soupirant, essayant de cacher ce sourire qui n'avait pas lieu d'être. Harès n'avait pas l'air bien du tout lorsqu'Alex s'engagea pour lui parler de son frère, il passa même sa main sur son visage, essuyant peut être une larme. Alex n'en était pas sur, mais ce qu'il savait c'était que son frère avait bien l'air triste à ce moment précis. Et il le remercia, sans vraiment savoir pourquoi il le faisait, il ne dit rien pendant un instant, le laissant se ressaisir rapidement. "Atlas était un gars super, vraiment un bon ami, comme tu dis." Dit-il, se rendant compte qu'il devait parler d'Atlas au passé désormais, et ça lui faisait un pincement au cœur d'entendre cela sortir de sa propre bouche. La question d'Harès lui sembla assez bizarre, et Alex le regarda avec un air interloqué. Il avait bien une petite idée de réponse, mais il n'était pas certain que ça puisse satisfaire son interlocuteur puisque c'était assez osé. Il tenta tout de même, se risquant à dire des bêtises, encore une fois sa maladresse prendrait le dessus. "Je prendrais sa place je pense, car je suis condamné moi, donc ça ne me changerait pas grand chose. Et lui, il serait là, avec toi." Dit-il en haussant les épaules. Il aurait tellement aimé mourir avant Atlas, tellement aimé qu'il vive et que lui meurt, car même s'il était simplement un ami, il le considérait bien.

__________________



    Les gars ont inventé la petite étincelle afin de ne pas vous téléphoner, de vous traiter mal et de vous convaincre que l’anxiété et la peur que vous avez développées naturellement sont, en réalité, une petite étincelle, et vous y croyez immédiatement...
    Huit roses de la part de William  coeur 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


TO DO
LIST:


messages : 109

MessageSujet: Re: atlex ~ keep holding on   Jeu 1 Mai - 3:06

alex ∞ atlas
A thousand silhouettes dancing on my chest
Un froncement de sourcil. La colère entra en lui alors qu'il tourna la tête vers son ancien ami. « Je t'interdis de dire ça ! » éclata-il alors qu'il était horrifié des horreurs qu'il venait d'entendre. Comment pouvait-il dire une telle chose ? Même le pire des monstres ne le pourrait. C'était le destin qui avait prit la vie de son frère. Et ce n'était pas à cause d'un quelconque échange. Sans réfléchir, il prit empoigna le poignet d'alex. Cela pouvait sembler surprenant pour des personnes qui normalement ne devait pas se connaître tant que ça. Et surtout venant d'une personne comme Harès ou même Atlas. Lui qui avant prenait tout à la légère. Lui qui défiait la vie à chaque minute de sa vie. Lui qui n'avait que faire des malheurs des autres. « je t'ordonne de retirer ce que tu viens de dire. Ne ressors plus jamais une telle chose et même dans ta tête de con ! » continua-t-il dans sa lancée. tête de con était exactement le genre d'atlas de dire ça. Il l'avait déjà certainement dit à Alex, c'était même sûr. Pour lui, cette expression n'était pas si méchante. Pour atlas tout le monde avait cette tête, même ses plus précieux amis. Alors que peut-être chez lui c'était plus une preuve d'affection, pourquoi pas ? Alors qu'il continuait de regarder Alex en soutenant son regard, le blondinet commença à desserrer l'emprise qu'il avait sur le jeune adulte sur son bras. C'est alors qu'il comprit la tromperie qu'il venait de faire. Son visage se transforma aussi bien en regard meurtri et en regard désolé. « excuses-moi.. Je ne sais pas ce qu'il m'a prit.  » déclara-t-il en prenant une bonne et grande gorgée de son verre.  « Ne dis pas une chose comme ça, profites de ta vie. Lui n'a pas décidé, il n'a pas eu le temps pour... » finit-il en haussant les épaules. Peut-être fallait-il mieux être dans la situation d'Alex ? On connaissait la date de sa mort ou le temps qu'il nous restait ? Aurait-il mieux profiter de son frère s'il le savait ? Peut-être il aurait pu empêcher cette sortie ?
code by Silver Lungs
__________________




Breathe. It’s okay. You’re going to be okay. Just breathe. Breathe, and remind yourself of all the times in the past you felt this scared. And remind yourself how each time, you made it through. Life has thrown so much at you, you’ve survived. ©️ signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


TO DO
LIST:


messages : 688

MessageSujet: Re: atlex ~ keep holding on   Jeu 1 Mai - 3:55



Soudainement, alors que Alex venait tout juste de finir son mini discours, Harès se mit à hurler comme un fou qu'il ne fallait pas qu'il dise cela. Tous les regards se tournèrent vers lui et Alex fût terriblement gêné, il ne comprenait vraiment pas la réaction du jeune homme, étant donné qu'il n'avait pas vraiment dit quelque chose de mal puisque c'était une fatalité, en soit. Mais bien sur, il ne se limita pas à hurler, il prit le poignet de Alex et commença à le serrer jusqu'à lui faire mal. Alex était totalement horrifié, sa réaction était vraiment limite, il avait cette impression d'avoir dit un truc si mauvais qu'il devrait en souffrir, or ce n'était pas le cas. Il avait juste dit ce qu'il avait sur le coeur, ce qu'il pensait, et Harès lui avait posé la question alors il devait s'attendre à une réponse de ce genre vu la situation d'Alex. Les paroles du frère de son ami le blessèrent, il ne s'attendait visiblement pas à recevoir de telles injures de sa part. "Je... Harès..." Réussit-il à dire, mais rien ne plus ne sortit de sa bouche. Il se sentait véritablement mal à ce moment là, et avec tous ces regards plantés sur lui, il avait l'impression d'être une bête de foire. Harès lui lâcha tout de même le bras, desserrant doucement et Alex retira brusquement sa main, se levant précipitamment pour reculer un peu. Il n'avait pas l'habitude qu'on lui parle ainsi, à vrai dire personne ne lui avait jamais aussi mal parlé, et il se sentait vraiment mal, ses nerfs avaient lâchés, il se sentait faible, désemparé. "Tu devrais te calmer." Dit-il doucement, restant à une distance suffisamment grande pour ne pas se prendre un coup, au cas où il déciderait de s'énerver de nouveau sur lui. Toute cette pression sur lui, lui donna mal à la tête et il passa sa main derrière sa nuque pour se faire un petit massage et se calmer. Pour lui, il n'était pas vraiment bon d'être énervé ou même d'être blessé alors il se calmait comme il pouvait pour ne pas faire de crise de panique devant Harès. "Je sais bien, mais je suis condamné... Alors ne me dis pas ce que je dois faire ou penser, tu ne me connais pas, tu ne connais pas mon histoire, ma situation..." Et c'était vrai, Harès ne le connaissait pas, il ne pouvait pas savoir ce qu'il pouvait ressentir ou penser alors il ne pouvait pas se permettre de le juger ainsi alors que lui, devenait un véritable idiot depuis la mort de son frère. Alex était devenu tout pâle, ses yeux étaient brillants, il ne savait pas s'il devait pleurer ou non, partir ou rester, tout était confus dans sa tête, il se sentait complètement anéanti.

__________________



    Les gars ont inventé la petite étincelle afin de ne pas vous téléphoner, de vous traiter mal et de vous convaincre que l’anxiété et la peur que vous avez développées naturellement sont, en réalité, une petite étincelle, et vous y croyez immédiatement...
    Huit roses de la part de William  coeur 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


TO DO
LIST:


messages : 109

MessageSujet: Re: atlex ~ keep holding on   Jeu 1 Mai - 5:31

alex ∞ atlas
A thousand silhouettes dancing on my chest
Pourquoi avait-il fait ça ? A vrai dire, il se prouvait qu'il était des fois incontrôlables. Et cela certainement dû à l'accident, qui avait détruit une grosse partie de sa vie. Et pas que sa vie, celles de nombreuses personnes qui avaient partagé la sienne et celle de son jumeau décédé. De temps à autre, il lui arrivait de péter les plombs. Lui qui avait toujours refusé de voir un psychologue... Peut-être était-il temps de le faire ? Avant qu'une case disjoncte pour de bon dans sa tête ? Après s'en être pris à sa fiancée de nombreuses fois, bien sûr pas dans le cas de violence, mais en s'énervant contre son grès. Il s'en prenait aujourd'hui à son ancien ami. Grossière erreur. A croire qu'il ne faisait que ça depuis le début. Son changement d'identité, "tromper" sa famille, sa compagne, ses anciens amis, les autorités et autres. Il avait certainement fait l'erreur de mettre les pieds ici. Il n'aurait pas dû revenir dans cet endroit, en sachant que jamais rien ne serait comme avant. Il n'aurait jamais dû croiser Alex, pour son bien mais surtout pour le sien.

Mais alors, que faisait-il vraiment là ? S'il était là c'était pour une raison que lui seul connaissait vraiment. « excuse moi... » chuchota-t-il presque inaudible tandis qu'il sentait bien les regards posaient sur lui maintenant qu'il avait fait l'erreur d'hausser le ton. Il inspira un coup, bien sûr qu'il devait se calmer. Ce n'était pas lui et cela n'avait jamais été lui. Bien sûr, auparavant Atlas était un mauvais garçon au caractère bien trempé mais jamais il n'aurait haussé le ton sur une inoffensive personne, sur l'un de ses amis. Ou alors il l'aurait fait parce qu'il y avait une raison derrière. Sentant son regard sur lui, il tourna son visage torturé vers son ami. A nouveau la terre s'effondra pour lui. Depuis quand Atlas était lui aussi devenu aussi sensible ? A cause de l'accident ? Comme si l'accident avait réellement retiré une part de lui même. L'accident avait surement retiré en lui cette fierté qu'il possédait. Alors rien qu'à voir l'expression de son ami, il s'en voulu immédiatement encore plus. Il aurait voulu lui crier que bien sûr il le connaissait, bien sûr qu'il connaissait sa situation. Bien sûr qu'il connaissait son histoire et même les plus petites confidences qu'Alex lui avait révélé. « est-ce que tu peux t'asseoir s'il te plait ? » commença-t-il en désignant la chaise alors que les regards continuaient à être postés vers eux. Peut-être qu'en s'asseyant, ils redeviendrait "invisibles" à leurs yeux. « je ne te toucherai plus, alex » insista-t-il alors qu'il voyait la réticence dans ses yeux mêlés à ses yeux brillants. Alors sans réfléchir, il tenta le tout pour le tout pour le convaincre. « C'est moi Alex, Atlas... »
code by Silver Lungs
__________________




Breathe. It’s okay. You’re going to be okay. Just breathe. Breathe, and remind yourself of all the times in the past you felt this scared. And remind yourself how each time, you made it through. Life has thrown so much at you, you’ve survived. ©️ signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


TO DO
LIST:


messages : 688

MessageSujet: Re: atlex ~ keep holding on   Jeu 1 Mai - 5:54



Alex ne savait pas vraiment quoi faire face à cette situation qui était plutôt embarrassante, car bon, d'un côté Harès avait totalement raison, il ne pouvait pas dire des choses pareilles alors que Atlas était décédé quelques mois plus tôt. Mais ce n'était pas méchant, il pensait réellement ce qu'il disait et au fond, il n'avait pas du tout l'intention de blesser son interlocuteur, loin de lui cette idée. Mais il l'avait dit, c'était plus fort que lui, et désormais, il se sentait mal, et même qu'il avait peur. Peur de s'en prendre une, peur d'être faible devant un inconnu qui ne le paraissait pas. Peur de tellement de choses à ce moment là, incluant aussi sa peur de faire un malaise dans l'immédiat. Harès continua de s'excuser, mais Alex restait tout de même assez loin de lui, il ne connaissait pas ses réactions et sous le coup de l'impulsivité, il pouvait réagir n'importe comment. Mais Alex fit un signe de tête pour dire que tout allait bien, qu'il acceptait ses excuses mais il resta tout de même immobile face à lui, baissant les yeux pour éviter les regards des gens. Il était très mal à l'aise.

Harès se calma donc et lui demanda de s'assoir en lui désignant la chaise. Alex hésita pendant un fragment de secondes et prit place à ses côtés, évitant son regard qui lui faisait peur. Il avait l'air d'être énervé, la rage qu'on pouvait lire dans ses yeux était telle qu'Alex hésitait à parler avec lui. Il insista en lui disant qu'il ne le toucherait plus, et même s'il avait envie de le croire, il doutait tout de même et croisant les bras contre sa poitrine pour être prêt à se protéger si jamais il tentait quelque chose contre lui. Sa voix était devenu plus douce, plus agréable et Alex se sentit un peu mieux, relevant doucement les yeux pour le regarder dans les yeux. Sa révélation -ou son mensonge- le surprit et Alex écarquilla soudainement les yeux, étonné par ce qu'il venait de dire. Il resta bouche bée mais réfléchit pendant un moment. Cela n'était pas possible, c'était même impensable. En fait, ce qu'il venait de dire l'énerva un peu, il ne comprenait pas pourquoi il osait lui dire une chose pareille après lui avoir fait ce qu'il venait de faire. "Tu rigoles ? Tu te fous de moi... Dis moi que tu te fous de moi..." Il passa ses mains sur son visage, ne voulant plus le regarder. Harès devait faire exprès de le pousser à bout de nerfs, il en avait bien l'impression.

__________________



    Les gars ont inventé la petite étincelle afin de ne pas vous téléphoner, de vous traiter mal et de vous convaincre que l’anxiété et la peur que vous avez développées naturellement sont, en réalité, une petite étincelle, et vous y croyez immédiatement...
    Huit roses de la part de William  coeur 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: atlex ~ keep holding on   

Revenir en haut Aller en bas
 

atlex ~ keep holding on

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Modelleisenbahn-Holding Roco/Fleischmann pour dépasser Märklin !
» Éditions Janicot - Divers
» [Sentimental] [madaraxD] Holding On
» [Soul's Team IC 09] Holding On
» Sertrans Holding - Transer Logistics

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
N U T E L L A :: Isola de Burano :: San Martino-