Partagez | 
 

 (M/llibre) MAX IRONS ◄ relation complexe

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage



messages : 126

MessageSujet: (M/llibre) MAX IRONS ◄ relation complexe   Dim 20 Avr - 3:08


Mathis Louis Stevling
ft. Max Irons
Prénoms: Mathis-Louis ∆ Nom: Stevling ∆ Age: vingt-huit ans ∆  Date et lieu de naissance: né à Paris le 18 février 1985. ∆ Lieu de naissance: à Paris ∆ Nationalité: Français ∆ Métier/études: je vous laisse choisir (a) ∆ Statut matrimonial: célibatard ∆ hétéro/bi/homosexuel: hétérosexuel ∆ Célébrité: Max Irons ∆ Groupe: à vous de voir.

@unicorn
Mathis a vécu la plupart de sa vie en France. Un vrai Parisien. Sa mère était mannequin et son père pilote d'avion. Il a toujours été très proche de son père et moins de sa mère. Il a plusieurs frères et soeurs. Mathis vit à Burano depuis maintenant cinq ans. Il aime sa vie. Il ne se soucie de rien  : dead: à part peut-être de son travail. Il enchaîne aventure sur aventure laissant derrière lui quelques cœurs brisés. Il est sarcastique, mystérieux, rancunier, têtu, déterminé et bagarreur. Beaucoup de monde le connaisse, il est assez populaire sur l'ile. Il est tombé amoureux une seule fois et depuis se laisser ses sentiments de coté.

You and I. We can make it.


Jackie-Billy Wildreen
∆ lien - Nous nous sommes connu à la boutique de fleurs où je travaille. C'était un jour tout à fait normal. Les clients se faisaient rares. Je travaillais tranquillement au comptoir, tu as passé la porte. J'ai relevé le regard et je suis tombée sur toi. Garçon ténébreux, habillé de noir, casque de moto et avec un regard à en couper le souffle. Le parfait bad boy. Tu m'as faits de l'effet et avant même que je ne te parle. Je savais que tu me plaisais ou du moins que ton physique me plaisait. Tu m'as dit : " bonjour, j'aimerais faire livrer deux bouquets de roses pour ces deux adresses ? " illusion parfaite, le parfait beau gosse se transformait en un incroyable salopard. Mon regard se posa sur lui, perplexe et songeur. Je ne pus retenir : " Elles ont un nom ces filles ? ". Le regard du jeune inconnu se fronça légèrement : " la première Sarah et l'autre Léa ". Je me mis à sourire. Pitoyable. Mon regard se leva une nouvelle fois : " Vous savez, il paraît que de nos jours tous se sait " dis-je un brin mesquin. Son attitude m'énervait et le jeune homme semblait tout à coup interpeller : " Je vous donne un billet et fête en sorte que ça ne se sache pas ! ". J'avais envie de lui aboyer dessus, il se prenait pour qui ? un homme irrésistible ?. Je sortis du comptoir je me postais devant lui : " Vous savez quoi ? vous allez cueillir vos fleurs tout seuls et vous irez les distribuer à ces pauvres demoiselles ! Sortez maintenant..." J'étais désagréable et ma franchise était revenu au grand galop.

Une rencontre disons peut ordinaire. Et pourtant quelques choses semblaient inchangé. Il me plaisait et malgré ce que je venais d'entendre. J'étais intriguée par cet homme. Après ce petit incident, ma patronne me conseilla de prendre une pause. Un soir, j'ai passé la soirée au bar du coin avec plusieurs amies. Une bonne soirée en perspective. Je me tenais au comptoir et attendais mes boissons. Mon regard vagabondait pour s'arrêter sur une personne. L'infidèle. Son regard n'avait pas changé, froid, glaciale et terriblement sexy. Cette soirée a amorcé le début de notre lien. Nous ne nous supportons pas. Je n'aime pas son comportement et je ressens le besoin pressent de le lui faire rappeler à chaque fois. Nous sommes tout deux têtus. Il m'énerve, je l'énerve et pourtant nous continuons à passer des soirées ensemble. Je ne sais que peu de choses sur lui. Au final, nous ne nous connaissons pas. Cette limite, nous empêche de nous attacher l'un à l'autre. Il est évident que quelque chose l'attire chez moi, mon ignorance ? mon arrogance ? je n'en sais rien mais parfois cette limite me paraît surmontable.  
__________________



I'M WAKING UP ☼ RADIOACTIVE
Si j'avais su avant de quitter que les allers simples ça n'existe pas. Si j'avais su que ce n'est pas tous les jours que l'on baptise la marquise à l'Olympia. Si j'avais su que ce n'est pas rien quand Panam te dit : "tu es ici chez toi"


Dernière édition par Jackie-Billy Wildreen le Mer 23 Avr - 7:29, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



messages : 126

MessageSujet: Re: (M/llibre) MAX IRONS ◄ relation complexe   Dim 20 Avr - 3:08

plus un  dead look 
__________________



I'M WAKING UP ☼ RADIOACTIVE
Si j'avais su avant de quitter que les allers simples ça n'existe pas. Si j'avais su que ce n'est pas tous les jours que l'on baptise la marquise à l'Olympia. Si j'avais su que ce n'est pas rien quand Panam te dit : "tu es ici chez toi"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

(M/llibre) MAX IRONS ◄ relation complexe

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
N U T E L L A :: Au rayon du magasin :: Rayon biscuits-